Poésie  » l’ogre » de M. Carême

L’ogre

 J’ai mangé un oeuf,

Deux langues de boeuf,

Trois rôts de mouton,

Quatre gros jambons,

Cinq rognons de veau

Six couples d’oiseaux,

Sept immenses tartes,

Huit filets de carpe,

Neuf kilos de pain,

Et j’ai encore faim.

Peut-être, ce soir,

Vais-je encore devoir

Manger mes deux mains

Pour avoir enfin

Le ventre bien plein.

Maurice CARÊME

Les commentaires sont fermés